Honte et nausées...

Publié le

L’église catholique brésilienne a atteint le paroxysme de l’obscurantisme…

Condamner une petite fille de 9 ans et sa mère à l’excommunication par ce que ce petit bout, violée depuis plusieurs années par son beau-père, s’est trouvée enceinte et que sa mère a osé demander à la faire avorter.

 

Dans quel monde vivons-nous ?

 

Dans un monde qui autorise des évêques et un pape à cautionner le viol et la pédophilie… quand ce n’est pas la caution du négationnisme.

 

En cette année où nous allons fêter le 20ème anniversaire des Droits de l’Enfant, quel retour à des pratiques moyenâgeuses… Et pourquoi pas la roue ou l’écartèlement par des grands inquisiteurs…

On se trompe de coupables…

L’enfant n’est coupable que d’être un enfant, victime et proie des pédophiles de tous les pays, unis dans cette maltraitance déstructurante, combien humiliante et blessante dans tous les sens du terme lorsqu’elle n’est pas mortelle.

 

Cela me donne la nausée … Et j’ai honte pour ceux qui modelés par un dogme souverain n’ont plus d’humanité en eux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article