IKEA II - LE RETOUR

Publié le

IKEA II – LE RETOUR

 

Nous avions connu les péripéties du chevalier IKEA parti à la conquête d’un territoire situé à Mougins mais limitrophe avec la commune de Mouans-Sartoux et qui, malgré sa certitude de victoire sur ses ennemis, avait échoué par 2 fois.

 

Aujourd’hui, il revient encore plus armé, son bataillon en ordre de marche et se fait fort d’obtenir enfin son implantation sur Mougins.

 

Que nenni. Jamais les villageois d’à côté n’accepteront que ce géant viking viennent salir leur paysage.

 

Que de  combats d’arrière-garde en perspective où s’opposeront développement économique et environnement, querelles de clocher et résistances, et deux maires qui ne s’aiment guère et ne partagent en aucune façon les mêmes conceptions de l’aménagement de leurs territoires respectifs.

 

Et pourtant, toutes les tentatives des mouansois pour contrecarrer la puissance du guerrier venu du Nord de l’Europe sont tellement dérisoires que l’on se demande où ils vont aller puiser leurs dernières flèches.

Après les arguments sur la pollution de CO2 émise par les poids lourds venant livrer et celle émise par les clients ; après les problèmes d’accès, de circulation et de bouchons dans cette zone St Martin ; après avoir soutenu que les commerçants de Mouans-Sartoux allaient péricliter (???) ; après avoir mis en avant que le site est un site archéologique (???) ; après la demande de 150 mouginois de vouloir être rattachés à Mouans-Sartoux (???); que reste-t-il ? 

Tant de motifs qui sont démontables les uns après les autres… Je n’entrerai pas dans la polémique.

 

La seule chose que je constate, c’est que le Maire « écolo » de Mouans-Sartoux préfère que les azuréens aillent à Toulon ou dans la plaine du Var pour acheter leurs meubles (c’est toujours mieux chez les autres) au détriment de l’environnement. Des mouansois, et j’en connais, se déplacent jusque dans le Var. Un petit aller et retour de 300 km en voiture, cela ne laisse aucune trace de pollution, n’est-ce pas ?

Et puis, « on ne pollue pas chez moi » mais cette pollution annoncée est acceptable chez les autres.  (cf., voir les oppositions dans les communes qui acceptent le compostage, beurk, les odeurs !)

Eh bien justement, IKEA II, c’est chez les autres puisque c’est à Mougins et pas à Mouans-Sartoux.

Est-ce que le Maire de Mougins (que je ne défends pas) s’est opposé avec autant d’aigreur à la création d’un supermarché Casino aux portes de Mougins qui entrait en concurrence directe avec le super marché de sa commune. S’est-il opposé avec autant d’acharnement à la constitution d’une zone commerciale contiguë à celle-ci, regroupant supermarché, jardinerie et bastide des parfumeurs.

La zone de l’Argile qui voit une fréquentation bien plus importante au vu du nombre d’entreprises qui y siègent n’a pas fait de la part de Mougins (dont la limite du territoire se trouve de l’autre côté de la route) une telle levée de boucliers. Et pourtant, cette zone artisanale et industrielle s’est créée au détriment de  la forêt. Mais quelle puissance économique…

 

 

Que cache cette guerre des croisades ? Je n’en sais rien mais tout ceci ne me parait pas clair et je ne trouve pas de noblesse à ces passes d’armes dont la population fait les frais. Et j’en parle avec beaucoup de détachement dans la mesure où je ne suis pas une cliente d’IKEA. Mais par contre, je pense à tous ceux qui compte tenu de leur budget choisissent d’aménager leur maison à moindre coût.

 

Finalement, je n’ai jamais voulu prendre parti ni même m’impliquer dans ce débat et je m’en trouve forte aise. Je regarde de loin les échanges musclés entre les protagonistes et si quelque fois, leurs arguments me donnent envie de pleurer par leur manque de fond, la plupart du temps, j’éclate de rire face aux moyens utilisés.

 

Le ridicule ne tue plus mais discrédite souvent…

 

 

Commenter cet article