Campagne des Régionales 2004

Pendant la campagne des Régionales, j'interviens dans différentes réunions publiques.
Je vous livre ici, quelques uns de mes discours.


Discours de Grasse février 2004samedi-28-f-vrier-09---2.jpg

" Bonjour à toutes et à tous,
Je suis  candidate des Verts sur la section des Alpes Maritimes pour les élections régionales.
Avant d’aborder le projet politique qui nous a amené,  nous les Verts, à vouloir prolonger notre parteneriat avec M. Vauzelle, est –il nécessaire de revenir sur  le bilan de la mandature qui s’achève et le travail réalisé par le Conseil Régional avec toutes les composantes de la Gauche qui y étaient représentées.

Oui, en quelques mots seulement, je soulignerai l’importance de quelques  grands chantiers entamés et concrétisés :

·       Développement des transports collectifs avec ce qui nous intéresse ici, la réouverture de la ligne Cannes Grasse et son prolongement prévu jusqu’à Nice avec l’aide régionale, départementale et locale de Michel, André, Jean Raymond, Gérard et de toutes les associations qui ont porté ce projet pendant 20 ans.  Cette ligne ferrovière est notre seule arme contre la pollution qui asphyxie l’axe routier nord sud de Grasse à Cannes, contre la pollution qui asphyxie les villages traversés et c’est notre principale alternative au tout automobile.

·       Développement et création d’établissements pour personnes handicapées à Mougins et à Grasse.

·       Développement et soutien aux nouvelles technologies de l’information et de la communication à Sophia.

·       Et création de parcs naturels régionaux, en particulier le lancement des études préalables pour le Haut-Esteron.

 

Par ailleurs, tout ce qui a été réalisé l’a été en concertation avec les utilisateurs contrairement à la droite qui gérait cette région avant nous.

 La liste est longue, je n’insisterai pas...

 

Parmi les compétences de la région,  avec celles qui nous ont été confiées, à nous les Verts, Emploi et Déchets, nous avons fait la preuve que nous ne sommes pas que des cavaliers visionnaires venus d’un autre univers, mais que nous sommes aussi en droit de revendiquer notre statut de 2ème grand parti  généraliste de la Gauche à égalité avec nos camarades du Parti Communiste.

 

Nous avons réussi à nous faire reconnaître par tous les partis politiques comme les précurseurs d’une nouvelle approche de reconstruction de la société et tous nous concèdent la légitimité de nos interrogations et la justesse de nos réponses.

·       En effet, en ce qui concerne les déchets, les Verts, dans leur lutte contre toutes les pollutions, causes malfaisantes de l’effet de serre, en particulier celle induite par les incinérateurs, ont pu mettre en place,  une politique des déchets axée sur le tri sélectif et la valorisation  qui aujourd’hui fait force de loi dans les Alpes Maritimes saturées.

·       L’emploi, grâce au travail de Philippe Chesneau avec la prise en compte totale de ce qui constitue le tissu économique de la région, PME-PMI, artisants, commerçants, salariés en rupture de ressources, a permis l’émergence de nos orientations vers la proposition d’une économie solidaire basée sur des structures coopératives.

·       Le chomage en PACA a reculé de 3,10 % en 4 ans par la création de 38 000 emplois et de 7000 emplois jeunes.

 

 Mais ce n’etait qu’un début et nous avons décidé de continuer le combat.  

  

Devant l’apocalypse que serait la victoire de Le Pen et du FN dans notre région, devant la catastrophe socio-humanitaire que serait la victoire des défenseurs des castes d’en haut, nous n’avions qu’un chemin pour faire gagner la démocratie en PACA, rejoindre la communauté de l’alliance menée par Michel Vauzelle.

 

Malgré certains de nos désaccords, et non des moindres, sur les choix en matière d’autoroute ou d’énergie, nous avons privilégié,  ce qui nous rassemblait - mais  sans faire l’impasse sur nos divergences ni renier nos orientations originelles -  et nous avons convaincu nos interlocuteurs de la nécessité d’appliquer le principe des  3 P, fondateurs du développement soutenable et durable et de notre sécurité, qu’elle soit sanitaire, alimentaire, routière et sociale.

 

Précaution, Prévention, Protection.

·       Principe de précaution pour toutes les installations de sites à risques et toute mise en œuvre de plans d’urbanisme phagocytant les sites protégés du territoire,

·       Principe de prévention et étude d’impact des risques naturels et/ou induits par l’activité humaine,

·       Et aussi, parce qu’aujourd’hui 1 million d’enfants en France vivent ou pire survivent en dessous du seuil de la pauvreté au sein de familles monoparentales, en proie au chomage ou SDF, nous ne devons pas oublier que sur d’autres continents de cette terre que nous voulons préserver, des enfants sont exploités, vendus, avilis, destructurés, meurtris et assassinés par l’ultra libéralisme international.

Le principe de protection doit alors s’appliquer pour toutes les générations présentes et futures sacrifiées sur l’autel de la satisfaction avide d’intétêts inavouables et à court terme.

  

La réalisation d’un programme ambitieux basé sur l’éducation à la citoyenneté, sur l’apprentissage et l’exercice de la solidarité, sur le respect des différences, sur la non-discrimination,  qu’elle soit de nature sociale, économique et  environnementale.
Nous y avons inclu  toutes ses déclinaisons en matière de maitrise d’énergie, de développement des énergies renouvelables (solaire, éolien, bois), de transports alternatifs, de politique de la ville et du monde rural avec le soutien à l’agriculture biologique, de développement d’une économie alternative où on ne prendra pas aux plus précaires pour donner aux plus riches,  et nous y avons inclus toutes ses applications en terme de participation citoyenne.

 

L’écologie politique ne peut se satisfaire aujourd’hui de la seule définition environnementaliste mais recouvre aussi toute notre implication et toutes nos actions dans une société que nous voulons différente, plus humaine, plus tolérante, plus équitable, plus responsable,   conforme à nos engagements envers Michel Vauzelle, envers nos partenaires de cette Gauche réunie et envers nos électeurs.

Notre pratique de la démocratie participative (excessive selon les uns  et raillée par les autres)  fera des 12  Vertes et Verts contractuellement autonomes, et de leurs alliés au Conseil Régional, les référents d’un modèle social.

 

Reconstruire l’espoir, retrouver et convaincre la société dans un désir de vert autour d’un pôle d’excellence écologiste seront l’armature de notre force rose, rouge et verte pour que cet autre monde possible, fruit idéal de notre imaginaire politique, devienne enfin notre réalité présente et à venir.

 

Je vous remercie."

Discours de Mougins le 4 mars 2004

"Bonjour à toutes et à tous,  

A Mougins, nous accueillons ce soir, A. Aschieri, Maire de Mouans Sartoux, ancien député de la 9ème circonscription, un de nos candidats phare dont nous avons tous souhaité qu’il nous rejoigne sur la liste des régionales conduite par Michel Vauzelle, la liste de la Gauche unie et des Ecologistes.

En tant qu’élue municipale de la Gauche plurielle et des Ecologistes depuis 2001 dans cette commune, et au nom de Michèle Pastorelli, tête de liste de cette Gauche mouginoise, je remercie A. Aschieri de tenir une réunion publique ici.

M. Pastorelli vous demande de l’excuser, elle a eu un empechement de dernière minute et ne peut être présente tout comme Marc Daunis, Maire de Valbonne et Vice Président de la CASA qui devait également participer à cette réunion. Tous nos amis connaissent les difficultés que nous avons Michèle Pastorelli et moi-même pour faire entendre notre projet, celui sur lequel vous nous avez élu au sein du Conseil municipal. Ironie ou blame dans le meilleur des cas, humiliation et censure dans le pire sont les réponses que l’on nous oppose.

Cependant, à chaque conseil nous remettons notre ouvrage sur le métier, que ce soit pour tout ce qui relève de la défense des acquis sociaux comme pour tout ce qui relève de la sphère environnementaleet pour la défense de la démocratie. Nous sommes fidèles à nos engagements envers vous tous et nous continuerons à nous battre avec votre soutien et le soutien de l’Association « Ensemble vivre Mougins »

En ce qui me concerne, je suis également candidate aux élections régionales pour les Verts dont je suis membre.

Les Verts ont privilégié l’union avec M. Vauzelle dès le 1er tour de scrutin pour faire barrage à la droite ultra libérale et à l’extrême droite omniprésente dans notre région.

  

Ce qu’il faut savoir c’est que la victoire de R. Muselier serait aussi la victoire du FN puisqu’ils ont fait collusion au CR tout au long de la mandature et qu’ils vont continuer dans la prochaine car ils défendent le même programme de décapitation des valeurs de la République sociale et Muselier a appelé les électeurs du FN à voter pour lui. C’est blanc bonnet et bonnet blanc.

Je m’interroge également sur la réalité de ce groupe AZF qualifié de terroriste crapuleux par le gouvernement.

Si vraiment, la désespérance est telle dans notre pays que des gens sont poussés à poser des bombes sur des voies ferrées, alors oui il faut sans hésiter voter contre Raffarin et ses vassaux régionaux.

A moins que sentant la fin approcher, notre gouvernement nous refait le coup de l’insécurité, mais cette fois-ci à grande échelle, comme avant la présidentielle.

 

Forts de nos réalisations durant les 6 années qui viennent de s’écouler, nous avons avec nos amis des Partis socialiste,  Communiste, radical et mouvement des citoyens décidé de prolonger ensemble la gestion et le développement de la région Provence Alpes Cote d’Azur.

Les Verts pour leur part, se sont plus précisemment chargés de la question des déchets et ont obtenu que le tri et la valorisation soit la solution au tout incinérateur.

Chargé de la commission Emploi, Les Verts ont également permis que les exclus du système économique (chomeurs et RMIstes) puissent bénéficier de tarifs pratiquement réduit à la gratuité  sur les TER et collaboré à la création de 38 000 emplois et de 7000 emplois Jeunes dans notre région.

Le programme sur lequel nous avons travaillé et qui a été la base de nos accords axe les priorités sur la mise en œuvre d’une politique sociale et économique encore plus forte avec la création de 50000 emplois dont 13000 sur les Alpes Maritimes particulièrement dans les métiers de la solidarité et du développement écologique qui constituent une économie alternative au capitalisme.

Ce programme qui veut appliquer le principe des P : Précaution, Prévention, Protection, c’est aussi la lutte contre l’effet de serre, la lutte pour la maitrise de l’énergie, pour le développement des énergies renouvelables (solaire, éeolien, bois) parce que dans 10 ans ITER n’en sera qu’à ses balbutiements alors que les énergies renouvelables auront apporté la preuve de leur efficacité,  la lutte pour le développement des transports alternatifs collectifs et la création de pistes cyclables sécurisées, de développement d’une politique de la ville et du monde rural avec le soutien à l’agriculture extensive, biologique et son introduction dans la restauration scolaire, et c’est aussi la coopération décentralisée avec les Pays du Sud.

Bien sur la liste n’est pas exhaustive et pour que nous puissions concrétiser ce programme ambitieux, les 21 et 28 mars votons M. Vauzelle et la liste de Gauche unie et des Ecologistes.

Je vais maintenant donner la parole à A.A. puisqu’il est notre hôte ici à Mougins.

Je vous remercie."


Discours de Mouans - Sartoux le 17 mars 2004

"Bonsoir à toutes et à tous,

Je suis  candidate des Verts sur la section des Alpes Maritimes pour les élections régionales.
 

Les images que je vais faire défiler ce soir devant vous sont celles d’une des plus belles histoires de notre démocratie. Mais ce n’est pas un conte, c’est la réalité de notre combat.

 

Acte I : la communauté de l’alliance

L’apocalypse approche, l’armée des nostalgiques d’un passé immonde est en marche véhiculant son idéologie malsaine et nauséabonde, les défenseurs des castes d’en haut les accompagnent pour détruire à jamais les valeurs qui nous portent depuis des décennies. Ils veulent le pouvoir total, ils veulent éteindre notre souffle  de vie, ils veulent assassiner notre démocratie.

Dans un sursaut d’ultime révolte les Roses, les Verts, les Rouges, la France Arc en ciel, seuls remparts contre  la décapitation de nos acquis obtenus à la force des luttes populaires, seuls remparts  contre le génocide social, comprennent que l’unique chemin pour faire gagner la démocratie en Provence Alpes Cote d’Azur,  c’est rejoindre la communauté de l’alliance menée par Michel Vauzelle.

 

Acte II – les six piliers

Le Parti Socialiste, Les Citoyens représentés par A. Aschieri, Le Parti Communiste, Les Verts, le Mouvement Républicain et Citoyen, le Parti Radical de Gauche s’unissent alors sur un projet politique ambitieux pour relever le défi et poursuivre ensemble l’accomplissement d’un destin qui fera de notre région, l’archétype d’un nouveau modèle social fondé sur la solidarité.

 

 Nous, les Verts, avec les compétences qui nous ont déjà été confiées, Emploi et Déchets, nous avons fait la preuve que nous ne sommes pas que des cavaliers visionnaires venus d’un autre univers, mais que nous sommes aussi en droit de revendiquer notre statut de  grand parti  généraliste de la Gauche.

Je rappelerai seulement que la réflexion sur la réduction du temps de travail avec la loi sur les 35 h, la loi sur la parité que le gouvernement remet aujourd’hui en cause de façon pernicieuse,  la suppression de la double peine, le soutien aux sans-papiers, le soutien aux intermittents du spectacle sont des combats que nous menons depuis 20 ans du local au global sur tous les terrains et la liste n’est pas exhaustive.

 

Plus précisémment, au sein du Conseil régional, nous avons participé activement avec G. Piel au développement des transports collectifs : ligne Cannes Grasse, Nice-Breil, 3ème voie littorale, comités de ligne. Je dirais uniquement que la ligne Cannes Grasse, que le Maire de Mougins refusait parce qu’elle passe au milieu d’un Golf ou vivent les nantis, un golf édifié sur la mort d’une forêt, un train qu’il refusait jusqu’à ce qu’il ait le mot d’ordre de sa députée, que cette ligne Cannes Grasse est une de nos plus belles victoires sur la droite régionale.

 

Malgré certains de nos désaccords, et non des moindres, sur les choix en matière d’autoroute ou d’énergie, nous avons privilégié  ce qui nous rassemblait - mais  sans occulter nos divergences ni renier nos orientations originelles -  et nous avons convaincu nos interlocuteurs de la nécessité d’appliquer le principe des  3 P, fondateurs du développement soutenable et durable et de notre sécurité, qu’elle soit sanitaire, alimentaire et sociale.

Ce concept de Précaution, Prévention, Protection, oui Monsieur Sarkozy c’est cela la sécurité,  celle de notre vie quotidienne, celle sur laquelle votre gouvernement fait l’impasse, celle qui ne vous intéresse pas parce qu’elle met en cause votre irresponsablité en matière de gestion des risques.

Votre incapacité à anticiper le désastre humain qui a suivi la canicule est bien la preuve de votre négation de ce principe de précaution,  et face à votre incurie, vous plaidez non-coupable.

Irresponsables, non coupables, mais criminels.

Cette délinquance là, je l’appelle de la grande délinquance, et vous ne la sanctionnez pas, vous ne la réprimez pas.

Vous êtes pour moi des incapables majeurs et vous devez être mis sous la tutelle du peuple.

Quant au pseudo groupe AZF, qualifié de terroriste crapuleux par nos ministres, il revient en force médiatique quelques jours avant le 1er tour de scrutin. Je m’interroge sur sa réalité physique, comme je m’interroge sur les menaces d’attentats reues hier. Oui, je m’interroge sur une manipulation possible du gouvernement, sur une manipulation et une récupération indignes de la République comme cette peur installée avant la présidentielle.

Sans minimiser les problèmes de la petite délinquance qui peuvent angoisser nos concitoyens, je voudrais dire que cette insécurité là trouve ses solutions dans la prévention sociale. Elle est cadrable et mesurable, mais Messieurs du gouvernement,  l’insécurité qui est la conséquence de votre inconséquence en matière environnementale, n’a pour prévention que le vote sanction des 21 et 28 mars tant que nous le pouvons encore.

Oui, j’ai peur pour notre démocratie, oui, j’ai peur parceque si un contre pouvoir n’existe pas en région, nous ne serons plus que les otages d’un système autoritaire qui nous mènera vers la dictature.

 

Ces trois principes de Précaution, Prévention, Protection sont interdépendants

Le Principe de précaution doit s’appliquer pour toutes les installations de sites à risques et toute mise en œuvre de plans d’urbanisme phagocytant les sites protégés du territoire, rivières,  littoral, montagne, Moyen Pays. Il doit s’appliquer partout où c’est possible quand on n’a pas suffisemment de recul pour apprécier les risques et les conséquences de la concrétisation d’un projet.

Ce principe fait actuellement débat au Parlement à propos de la Charte sur l’Environnement et ses opposants (Medef, Assureurs, certains scientifiques infoédés au Medef) parlent même d’un principe « suicidaire ».

 

Principe de précaution en matière de sécurité alimentaire : assez de vaches folles qu’on alimente avec des produits carnés, assez de pestes porcines, assez de tremblantes du mouton, assez de grippes aviaires, assez de poissons incomestibles, assez d’OGM et d’organismes mutants, les animaux et les plantes meurent de la folie des hommes.

Pour eux, pour nous, le principe de précaution doit être une exigence radicale.

 

 

Le 2ème principe, c’est :

Le Principe de prévention qui s’applique dans les études d’impact des risques naturels : inondations, incendies, séisme, là aussi pour préserver les vies.

 

Principe de prévention pour tous les risques liés à l’activité humaine : installation de sites industriels avec étude préalable sur l’impact en termes de pollution et de mise en danger de la vie d’autrui.

Je pense aussi aux installations d’antennes de téléphonie mobile dont on parsème les toits des gens de la France d’en bas.

Mais le Principe de Prévention aussi en matière de sécurité sanitaire : il faut exiger la recherche sur la diminution des facteurs aggravant les pollutions de l’air, de l’eau, de la terre et toutes leurs incidences en termes de pathologies humaines, animales et végétales.

 

Et enfin, parce qu’aujourd’hui 1 million d’enfants en France vivent ou pire survivent en dessous du seuil de la pauvreté au sein de familles monoparentales, au chomage ou SDF, parce qu’aujourd’hui, la droite supprime aux femmes les plus fragiles 1200 € sur la prestation pour Jeune Enfant, nous ne devons pas oublier que sur d’autres continents de cette terre que nous voulons préserver, des enfants sont les proies violées et innocentes de l’ultra libéralisme international.

Le principe de protection doit alors s’appliquer pour toutes les générations présentes et futures sacrifiées sur l’autel de la satisfaction avide d’intétêts inavouables et à court terme.

Nous prémunir, c’est prémunir nos enfants et petits-enfants. C’est pour eux, à travers nous que nous mettons en place un monde de solidarité entre tous les êtres humains de cette planète et de respect de notre environnement.

 

Protéger les humains contre les violences sociales qui leur sont faites c’est aussi comprendre  que la droite et l’extrême droite dans notre région font collusion. Même si Le Pen n’est plus là, ces idées restent et sont relayées par la droite régionale avec la caution de Monsieur Sarkozy qui incitent les électeurs du Front National à voter pour Muselier, seul capable, dit-il,  de  répondre à leurs aspirations. Voter pour Muselier, c’est faire gagner le Front National comme ils l’ont fait dans d’autres régions.

Ne soyons pas dupes en pensant qu’ils sont différents, l’un a les idées, l’autre les applique, ne leur laissons pas  la région, ne renonçons pas, continuons jusqu’au bout notre lutte contre le Front anti-républicain,  avec la force de notre conviction.

 

C’est ainsi que  la mise en oeuvre de  toutes nos propositions : éducation à la citoyenneté, apprentissage et exercice de la solidarité, respect des différences, non-discrimination,  qu’elle soit de nature sociale, économique et  environnementale, transformera notre société et nous mènera vers un monde plus juste.

Nous y avons inclus  tout ce qui concerne la maitrise de l’énergie, le développement des énergies renouvelables (solaire, éeolien, bois) parce que dans 10 ans ITER n’en sera qu’à ses balbutiements alors que les énergies renouvelables auront apporté la preuve de leur efficacité. Nous y avons également inclus  le développement des transports alternatifs, le développement d’une politique de la ville et du monde rural avec le soutien à l’agriculture extensive et biologique et l’ introduction dans la restauration scolaire de produits qui en sont issus.

Nous y avons inclus le développement d’une économie alternative où on ne prendra pas aux plus précaires pour donner aux plus riches et  où cette France, qualifiée de façon méprisante, « d’en bas » par Monsieur Raffarin montrera qu’elle mérite autant de respect que la France d’en haut.

 

L’écologie politique ne peut se satisfaire aujourd’hui de la seule définition environnementaliste mais recouvre aussi toute notre implication et toutes nos actions dans une société que nous voulons différente, plus humaine, plus tolérante, plus équitable, plus responsable,   conforme à nos engagements envers Michel Vauzelle, envers nos partenaires de cette Gauche réunie et envers les citoyens.

La mise en œuvre de la démocratie participative fera des 12  Vertes et Verts contractuellement autonomes, et de leurs alliés au Conseil Régional, les référents d’une autre forme de pratique politique s’appuyant sur le respect, l’estime et l’éthique.

 

Dernier acte

III- Le retour de l’Espérance

Pour reconstruire l’espoir, pour retrouver et convaincre la société autour d’un pôle d’excellence écologiste, pour que notre région devienne le symbole de la résistance à la droite multi-nationale, pour que cet autre monde possible, rêve de notre imaginaire politique, devienne enfin notre réalité présente et à venir, les 21 et 28 mars, votons tous ensemble Michel Vauzelle pour  la victoire de la liste de Gauche unie et des écologistes, pour la victoire de la démocratie et  pour la victoire de notre idéal parce que nous sommes les batisseurs d’un vaisseau qui s’appelle LIBERTE.

 

Je vous remercie.  " 



Les thèmes que j'aborde dans ces discours sont ceux qui me motivent encore aujourd'hui car je ne renonce à aucune de mes valeurs.